Retour Accueil

Méditation n° 155

 

*****

  Horloge flash

*****

 

Merci de voter pour ce site

*****

*****

*****

*****

 

 

 

 

 

 

 

 Josué 2/1 à 21 et 6/22 à 23

Je vous laisse les lire

Un salut qui ne tient qu’a un fil :

1  Josué, fils de Nun, fit partir secrètement de Sittim deux espions, en leur disant: Allez, examinez le pays, et en particulier Jéricho. Ils partirent, et ils arrivèrent dans la maison d'une prostituée, qui se nommait Rahab, et ils y couchèrent.

2  On dit au roi de Jéricho: Voici, des hommes d'entre les enfants d'Israël sont arrivés ici, cette nuit, pour explorer le pays.

3  Le roi de Jéricho envoya dire à Rahab: Fais sortir les hommes qui sont venus chez toi, qui sont entrés dans ta maison; car c'est pour explorer tout le pays qu'ils sont venus.

4  La femme prit les deux hommes, et les cacha; et elle dit: Il est vrai que ces hommes sont arrivés chez moi, mais je ne savais pas d'où ils étaient;

5  et, comme la porte a dû se fermer de nuit, ces hommes sont sortis; j'ignore où ils sont allés: hâtez-vous de les poursuivre et vous les atteindrez.

6  Elle les avait fait monter sur le toit, et les avait cachés sous des tiges de lin, qu'elle avait arrangées sur le toit.

7  Ces gens les poursuivirent par le chemin qui mène au gué du Jourdain, et l'on ferma la porte après qu'ils furent sortis.

8 ¶ Avant que les espions se couchassent, Rahab monta vers eux sur le toit

9  et leur dit: L'Eternel, je le sais, vous a donné ce pays, la terreur que vous inspirez nous a saisis, et tous les habitants du pays tremblent devant vous.

10  Car nous avons appris comment, à votre sortie d'Egypte, l'Eternel a mis à sec devant vous les eaux de la mer Rouge, et comment vous avez traité les deux rois des Amoréens au delà du Jourdain, Sihon et Og, que vous avez dévoués par interdit.

11  Nous l'avons appris, et nous avons perdu courage, et tous nos esprits sont abattus à votre aspect; car c'est l'Eternel, votre Dieu, qui est Dieu en haut dans les cieux et en bas sur la terre.

12  Et maintenant, je vous prie, jurez-moi par l'Eternel que vous aurez pour la maison de mon père la même bonté que j'ai eue pour vous. (2-13) Donnez-moi l'assurance

13  que vous laisserez vivre mon père, ma mère, mes frères, mes soeurs, et tous ceux qui leur appartiennent, et que vous nous sauverez de la mort.

14  Ces hommes lui répondirent: Nous sommes prêts à mourir pour vous, si vous ne divulguez pas ce qui nous concerne; et quand l'Eternel nous donnera le pays, nous agirons envers toi avec bonté et fidélité.

15  Elle les fit descendre avec une corde par la fenêtre, car la maison qu'elle habitait était sur la muraille de la ville.

16  Elle leur dit: Allez du côté de la montagne, de peur que ceux qui vous poursuivent ne vous rencontrent; cachez-vous là pendant trois jours, jusqu'à ce qu'ils soient de retour; après cela, vous suivrez votre chemin.

17  Ces hommes lui dirent: Voici de quelle manière nous serons quittes du serment que tu nous as fait faire.

18  A notre entrée dans le pays, attache ce cordon de fil cramoisi à la fenêtre par laquelle tu nous fais descendre, et recueille auprès de toi dans la maison ton père, ta mère, tes frères, et toute la famille de ton père.

19  Si quelqu'un d'eux sort de la porte de ta maison pour aller dehors, son sang retombera sur sa tête, et nous en serons innocents; mais si on met la main sur l'un quelconque de ceux qui seront avec toi dans la maison, son sang retombera sur notre tête.

20  Et si tu divulgues ce qui nous concerne, nous serons quittes du serment que tu nous as fait faire.

21  Elle répondit: Qu'il en soit selon vos paroles. Elle prit ainsi congé d'eux, et ils s'en allèrent. Et elle attacha le cordon de cramoisi à la fenêtre.

Rahab, une femme de Jéricho, impressionnée par la renommée de ce peuple d'Israël et des merveilles que l'Eternel opérait en sa faveur, avait accueilli et caché chez elle les espions envoyés par Josué.

Elle s'était ainsi désolidarisée de ses concitoyens en prenant fait et cause pour le peuple de Dieu, donnant ainsi un gage de sa foi dans le Dieu d'Israël

Hébreux 11/31

31  C'est par la foi que Rahab la prostituée ne périt pas avec les rebelles, parce qu'elle avait reçu les espions avec bienveillance

Pour échapper à la mise à sac de Jéricho, les espions lui avaient indiqué un moyen de salut: attacher un cordon de cramoisi (rouge) à sa fenêtre.

Comment penser que ce simple cordon puisse protéger tous les habitants de cette maison ? N'était-ce pas là une forme de superstition, au même titre que le fait de mettre un fer à cheval ou tout autre gris-gris?

La prescription était précise, notamment quant à la couleur de ce fil: la couleur du sang.

Pour empêcher que le sang ne soit versé il faut se mettre sous la protection du sang qui a été versé, en l'occurrence celui de Jésus, l'Agneau de Dieu qui a été immolé pour que nous puissions être sauvés.

C'était une couleur qui ne pouvait pas ne pas se voir, un véritable signe distinctif qui matérialisait le changement de camp de Rahab.

Avez-vous pris publiquement position pour Jésus-Christ par le baptême d'eau par immersion? Notez bien que Rahab a attaché ce cordon à sa fenêtre sans tarder.

 Elle n'a pas attendu le dernier moment, juste avant l'attaque de Jéricho! En outre, tous ceux qui se réfugièrent auprès d'elle furent sauvés.

Actes 16/31

Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé, toi et ta famille