Retour Accueil

Pensée n° 221

 

 

RetourAccueil

*****

  Horloge flash

*****

 

Merci de voter pour ce site

 

*****

 

*****

 

« Paul secoua l’animal dans le feu et ne ressentit aucun mal » Actes 28:5

 L'apôtre Paul persévérait dans sa marche triomphale au milieu de l'affliction. En dépit des apparences et malgré l'adversité,

Dieu le conduisait dans l'accomplissement de Son plan, dans la réalisation de sa vocation apostolique. Dans l'île de Malte, après avoir fait naufrage, Paul était assis près d'un feu, et une vipère s'attacha à sa main.

Avant qu'elle puisse lui faire du mal, il la secoua dans le feu.

Cette même expérience peut arriver à un enfant de Dieu qui est dans le chemin du Seigneur; une vipère s'attache à sa main, une flèche enflammée du malin le frappe en plein cœur.

Que faire? Secouons-la au Nom du Seigneur; en esprit, jetons-la dans le feu de la géhenne d'où elle est venue!

 Résistons au diable, et il fuira loin de nous; n'attendons pas que la vipère injecte son venin, rejetons la immédiatement!

 Reléguons-la au lieu qui est le sien, et que le sang de Jésus nous purifie de son attouchement.

 Cette flèche, est-ce une parole pleine de fiel qui nous blesse?

 Jetons la vipère qui voudrait s'attacher à nous dans le feu d'où elle est venue, et que notre esprit en soit libéré. Demandons à Dieu qu'Il en efface le souvenir.

 Est-ce une parole perfide qui vous fait douter de l'intégrité d'un frère ou d'une sœur dans la foi? Refusons ce poison.

 Voyons la vipère qui se cache derrière cette accusation! Rejetons-la dans le feu. Et disons à notre interlocuteur, « l'empoisonneur », ce qu'il doit entendre, ce qu'il mérite!

 Que de vipères cachées, hélas, dans les paroles des chrétiens, et ces vipères s'attachent à l'esprit de l'enfant de Dieu.

 Ce poison est difficile à discerner, il souille la conscience, il ruine moralement et fait l'œuvre de l'accusateur des frères.

Veillons à nos paroles, aux bruits qui se colportent, nous rappelant l'avertissement de Jacques, que la langue est un feu enflammant le cours de la vie et brûlant elle-même du feu de l'enfer.