Pensées 251
Retour accueil
  =

 

 

 

angleombrehautgauche.jpg (498 bytes)
 
bienvenue.gif (4199 bytes)

« Jésus, l'ayant regardé, l'aima »

Il est bon de savoir que nous avons un Père qui nous aime dans le ciel Amen, et qu’il veut le meilleur pour ses enfants qu’il a rachetés au prix de sa vie à la croix du calvaire Amen, Nous avons du prix à ses yeux Alléluia.

Marc 10:21

Arrêtons-nous et taisons-nous devant un des tableaux les plus merveilleux de l'Evangile.

 Les yeux du Sauveur du monde sont posés sur ce jeune homme et l'infini de Son amour insondable est prêt à lui communiquer le pouvoir de Le suivre et de Le servir.

Jusqu'à ce jour, le jeune homme riche avait servi Dieu par ses propres efforts, en toute sincérité.

 Mais maintenant, le regard du Seigneur l'enveloppe de Son amour et veut pénétrer la carapace de sa vie propre pour atteindre son cœur;

une seule phrase Lui suffit:

« Il te manque une chose; va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Amen.

 

 Puis viens, et suis-Moi.
Aussitôt, la tristesse s'empare de l'âme de ce jeune homme.

Combien il est difficile à ceux qui ont des richesses d'entrer dans le royaume de Dieu!

Il ne s'agit pas seulement de richesses matérielles, mais des richesses de notre nature propre, notre ardeur ou notre intellectualisme, quand nous y tenons plus qu'à notre Sauveur. Mais "tout est possible à Dieu. Marc 10:27.

Jésus nous met exprès en face de ce qui nous est impossible, pour nous montrer une fois de plus que ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu.

Avons-nous de la peine à lâcher ce qui nous semble précieux?

Jésus, l'ayant regardé, l'aima, Soyons enveloppés de ce regard,
fondus et captivés par lui, et puis ... cédons, vaincus.

Et nous, enfants de Dieu, sachons que Son amour nous demande de Lui donner notre tout, notre façon de faire, notre programme et notre volonté.

Le regard de Jésus nous communique ce que nous n'avons pas, ce que nous devrions être et ce que nous devrions faire.

 Il manifeste dans nos vies ce qui ne Lui est pas agréable, ce qui n'est pas utile à Son service.

 Et tout ce qu'Il nous demande de faire, c'est Lui qui l'accomplit pour nous.

Son regard d'amour est sur nous.

 Qu'allons-nous faire? Nous en aller tout tristes, comme le jeune homme?

Nous cramponner à ce que nous considérons être nos richesses ou nous livrer à cet amour, pour bénéficier ensuite de tout ce qu'Il a en réserve pour nous, en joies et fruits à Son service?