Retour Accueil

Pensée 5

 

 

RetourAccueil

 

  Horloge flash

 

*****
 

Merci de voter pour ce site

 

*****
 

 

 

 

 

Genèse 28/13

 Voici, l'Eternel se tenait au-dessus d'elle; et il dit: Je suis l'Eternel, le Dieu d'Abraham, ton père, et le Dieu d'Isaac.

La terre sur laquelle tu es couché, je la donnerai à toi et à ta postérité.

 « Aucune promesse n'est d'une interprétation particulière.»

Elles ne s'adressent pas à quelques saints seulement, mais à tous les croyants.

 Ainsi mon frère, ma sœur si tu peux t'appuyer sur cette promesse et t'en faire comme un oreiller, elle est pour toi.

Le terrain sur lequel Jacob reposait était  celui dont il prit possession plus tard.

 Alors qu'il étendait ses membres fatigués, sur ce sol dont les pierres mêmes faisaient son oreiller, il se doutait peu qu'il entrait par là même en possession du pays.

 Toutefois il en fut ainsi. Pendant son som­meil lui apparut cette échelle merveilleuse qui, pour tout vrai croyant, unit la terre au ciel.

 Il y avait là pour lui comme un gage de propriété de la terre sur laquelle reposait le pied de l'échelle, qui, du ciel, descendait jusqu'à lui.

 « Toutes les promesses sont oui et amen en Jésus, »

 Et de même que Christ est il nous, de même chacune de ses promesses devient nôtre aussi, si nous nous reposons sur elle avec une foi ferme et tranquille.

 Viens, pauvre âme fatiguée; prends la parole de ton Dieu pour ton oreiller.

Repose en paix.

Songe à lui uniquement.

 Jésus-Christ est l'échelle lumi­neuse dressée entre toi et ton Dieu.

 Sois seule­ment assurée que la promesse faite à Jacob t'est donnée aussi par Dieu lui-même.

Ce n'est point une usurpation de te l'appliquer personnellement, comme si elle avait été prononcée pour toi seul.

 « Que cette petite pensée puisse  encourager les âmes fatiguées Amen ».