Témoignage 13
Retour accueil
 

 

 

 

angleombrehautgauche.jpg (498 bytes)

bienvenue.gif (4199 bytes)

 

Témoignage de Robert

Je témoigne que Le Seigneur est merveilleusement aimant et miséricordieux et que quand Lui a décidé que nous devions Le suivre, rien ne Lui résiste !

Il y a quelques années, alors que je ne cherchais pas le Seigneur plus que ça, je fus arrêté et emprisonné, car j'avais "oublié" de payer quelques pensions alimentaires à mon ex-épouse.
En fait je n'avais même pas été averti d'un quelconque procès au tribunal pour cela.
Et voilà que je fus donc arrêté sur mon travail et emmené en prison, pour six mois fermes d'emprisonnement.
Le lendemain je reçus la visite de l'aumônier Protestant de la prison qui resta environ 45 minutes avec moi.
Mon épouse était aux abois, car elle ne pouvait pas venir me rendre visite et ne savait même pas pourquoi on m'avait arrêté, la police n'ayant même pas eu la décence de la prévenir de mon arrestation (c'est un collègue qui l'avertit).
L'aumônier m'invita à prier avant de partir et, il remit donc cela entre les mains de Dieu et il me quitta en me disant d'avoir confiance en Dieu.

Confiance, confiance, facile à dire dans ma position, mais c'est vrai que Lui seul pouvait encore m'aider.
Dans le petit Nouveau Testament que l'aumônier m'avait remis, je commençai à lire des Psaumes et de lecture en lecture, je commençais à me mettre à " prier ", enfin, inlassablement, je récitais le " Notre Père ".
Dès mon arrivée en prison, sous les conseils des policiers, j'interjetais appel du jugement et je devais donc être rejugé 2 semaines plus tard.

Et, oh, surprise 5 jours plus tard, j'étais appelé au tribunal, rejugé et l'après midi, je rentrais libre chez moi. Mon nom avait été ajouté, au crayon, en bas du listing informatique des détenus ayant à se présenter au tribunal.
Et là je commençais à me dire que peut-être il était possible que..., que Dieu avait peut-être pouvoir sur les choses de cette terre.
D'autant que je n'avais même pas d'avocat.

(mais Dieu n'est-Il pas notre meilleur avocat ?)
J'étais traumatisé par cet épisode et donc je recherchais surtout à me consoler avec des choses du monde. Jusqu'au jour où… Dieu et oui Dieu m'a appelé et m'a fait découvrir la grandeur de Son amour.
Gloire au seigneur de toutes les bontés et toutes les miséricordes.

Nous devons lui rendre grâce dans tout ce qui nous arrive. Car ce qui paraît aujourd'hui comme triste peut être la porte vers la grâce immense d'être alors en Sa présence.
Ah oui j'oubliais, il se fait qu'ici en Belgique, à cause des droits de liberté du culte, on vous demandait lorsque vous entriez en prison de quelle religion vous

" faisiez partie ".
Et je ne sais pas pourquoi, je n'ai pas voulu " être " Catholique ( et j'ai été élevé catholique), alors je répondis : Protestant ; sans même savoir ce qu'était un Protestant.

Je suis donc convaincu que Dieu était là, car c'est l'Esprit qui m'a convaincu "d'être" Protestant, et donc ainsi de rencontrer cet aumônier, en effet c'est Dieu qui l'a mis sur mon chemin .
Si je n'avais pas été en prison, je ne l'aurais pas rencontré. Et même si j'avais rencontré un autre pasteur Protestant en d'autres circonstances, il est certain que je n'aurais pas fait attention de la même façon à ce qu'il m'aurait dit. Voilà, maintenant, je rends donc grâce à Dieu pour son immense amour et sa toute grande bonté. A Lui toute gloire, louange et adoration. Il est ma vie et je Lui appartiens.
Cette "aventure" s'est passée en mai 1989!
Et je fus baptisé 17 mois plus tard le 14 octobre 1990!.

Robert