Témoignage 62
Retour accueil
 

 

 

 

angleombrehautgauche.jpg (498 bytes)

bienvenue.gif (4199 bytes)

 

Témoignage de Sindy

Je m'appelle Sindy, je suis née le 3 aout 1981. Je voudrais tout d’abord dire que notre Seigneur est notre Père à tous et qu'Il nous aime d'un amour immense.

Depuis toujours, mon Dieu a fait parti de ma vie. J'ai grandi sur les bancs de l'école du dimanche où j'apprenais beaucoup de choses sur Lui, qui me semblaient importantes, pour une vie joyeuse et droite, avec Lui.

Mais, dans ces mêmes temps, il y avait certaines situations, certains événements, qui frappaient et déchiraient notre foyer, qu'ils mettaient difficiles à supporter. Mon enfance et mon adolescence, n'ont donc pas été joyeuses. Je voulais pourtant tenir bon et toujours regarder vers l'Eternel, c'est pour cela que j'ai été baptisée par immersion à l'âge de 16ans.

Mais ma foi a été entachée par ces situations difficiles toujours présentes et qui empiraient de plus en plus. Petit-à-petit, je m'enfonçais dans le monde, complètement perdue, rejetant le Seigneur, totalement. J'ai fais d'énormes bêtises, qui m'ont détruites psychologiquement.

 Je suis devenue maman en 2000, dans de très mauvaises circonstances. Je me réfugiais dans la drogue, je m'appuyais sur des personnes, en qui je pensais pouvoir faire confiance, obtenir de l'amour, de la compassion et de l'attention.

Mais se n'était qu'illusion, déshonneur et humiliation. Cela m'a mit intensément à fleur de peau. Je refusais toujours l'aide du Seigneur.

J'ai fais des séjours en hôpital psychiatrique pour cause de bouffées délirantes, en 2004, 2005 et 2007, avant de comprendre que m’attacher et faire aveuglément confiance à quelconque "homme" du monde, ne me mènerait qu'à ma perte et à ma destruction et à celle de mon fils aussi, tellement qu'il y avait de l'amour fusionnel entre lui et moi, et qu'il ressentait mon mal-être profond.

 Alors, à un moment donné j'ai dis "Stop maintenant, faut arrêter tout ça et repartir à zéro!!".

J'ai peu à peu ouvert mes yeux et mes oreilles... Le Seigneur frappait à la porte de mon cœur, mais, en moi, c'était comme si je Lui disais :

Non, attends, laisse moi, je peux encore me débrouiller toute seule, pas tout de suite.

 Et puis, au bout d'un certain temps, j'ai ressentie des sensations étranges en moi, qui devenaient très angoissantes, qui m'empêchaient de dormir la nuit...

Je suis retournée auprès des infirmières du centre psychiatrique, j'ai contacté des docteurs de garde la nuit, qui, tous me disaient, en fait, que j'avais besoin de parler, de me décharger d'un très lourd fardeau.

Puis, la nuit du 18 au 19 juin 2011, alors que mes crises devenaient intensément angoissantes et me sentant mourir, j'ai entendu une voix qui me disait :

Ma fille, viens dans Ma maison, je t'attends, écoute Ma voix qui t'appelle, ne résiste plus.

 A 6h du matin, j'ai été dans la maison de mon Père et là j'ai fondu en larmes :

J'ai fais une énorme erreur!! Celle de croire que je pouvais m'en sortir sans Toi, Père!! C'est de Toi dont j'ai besoin Seigneur Mon Dieu! Je reviens vers Toi Seigneur!! Je t'en supplie, pardonne-moi!!

Et là, j'ai senti Sa grâce descendre sur moi. Alléluia!!! Et depuis, je me sens heureuse, j'ai une joie et une paix immenses!!

 Je Le remercierais jamais assez pour toutes Ses bénédictions qu'Il m'accorde jours après jours depuis que je suis revenue à Lui!! Gloire à Toi Divin Maître!! Je t'adore de tout mon cœur!! Amen!!